La maire de Paris, Anne Hidalgo, annonce un vaste plan d'hébergement pour les sans domicile fixe de la ville. Dès mi-novembre, des bâtiments vacants et des mairies seront ainsi ouverts la nuit à des centaines de personnes. Des lieux d'accueil seront également dédiés aux femmes sans abri dans l'enceinte de l'Hôtel de Ville.

Crédits : Savvapanf Photo / Shutterstock

Anne Hidalgo a dévoilé son plan pour mettre à l'abri les milliers de SDF de la capitale française cet hiver, dans un entretien au JDD dimanche 14 octobre. La maire de Paris (PS) lance un « cri d'alarme » à l'approche du mois de novembre où les températures chutent, appelant à une « mobilisation générale » pour abriter les personnes à la rue.

En février dernier, une « Nuit de la solidarité » a été organisée afin de recenser de façon exhaustive le nombre de sans-abri dans Paris. Les quelque 2 000 bénévoles qui ont participé à ces maraudes avaient alors décompté « 3 035 personnes sans solution d'hébergement, au moment où il fait le plus froid », note la maire.

Il manque donc près de 3 000 places d'hébergement d'urgence. Anne Hidalgo promet ainsi d'assurer sa part du travail, espérant que le gouvernement fera le reste. « Je me suis engagée à ce que la Ville fasse la moitié du chemin. Plus de 800 ont déjà été créées dans nos bâtiments depuis février, 700 seront ouvertes d'ici à début 2019. L'État est chargé de créer les 1 500 autres », explique-t-elle.

Ces nouvelles places d'accueil prendront place dans des bâtiments vacants mais aussi des lieux municipaux en fonctionnement, comme le révèle l'élue. L'idée est de « créer à partir de fin novembre un réseau de huit nouvelles haltes de nuit, d'une capacité totale de 300 places ».

Plusieurs mairies d'arrondissement - « de gauche comme de droite », précise-t-elle – ainsi que d'anciens tribunaux d'instance situés dans différents arrondissements parisiens seront ainsi mis à contribution. La Ville pourra aussi compter sur le soutien de salles associatives.

Un centre dédié aux femmes

Une halte de nuit consacrée aux femmes va également être ouverte fin novembre… à l'Hôtel de Ville de Paris. Une cinquantaine - voire une centaine en période de grand froid - de sans domicile fixe de sexe féminin sera ainsi accueillie dans deux vastes et luxueux salons de la mairie du 4e arrondissement. Ces espaces servaient auparavant de lieux d'exposition et de réception.

Le jour, « des repas seront servis et des soins prodigués », quand, la nuit, les personnes trouveront des dortoirs et des blocs sanitaires. Une mesure « concrète » selon l'élue, pour qui « l'hôtel de ville de Paris doit donner l'exemple » en montrant « qu'il est possible d'héberger des sans-abri partout, y compris dans un palais de la République ».

Les femmes à la rue sont de plus en plus nombreuses : « 12% des sans-abri », rappelle Anne Hidalgo. Elles constituent par ailleurs des cibles particulièrement fragiles. « Neuf sur dix déclarent avoir déjà été victimes de violences, soit dans la rue soit avant de s'y retrouver », souligne la maire.

Ce lieu « chaleureux » qui leur sera dédié sera donc une manière de les préserver « afin qu'on puisse s'occuper avec délicatesse et attention de ces femmes qui vivent dans une situation de détresse inouïe ». Elles seront entièrement prises en charge par des femmes, certaines d'entre elles étant « traumatisées » et « fuyant toute présence masculine ».

À lire aussi

Comments

Leave a Reply