Après de longs mois de débat au conseil municipal à propos de la création d’un nouveau jour férié, la ville de Berlin a décidé d’opter pour le 8 mars qui correspond à la Journée internationale du droits des femmes, et ce dès cette année.

La municipalité de Berlin s’est accordée pour créer un jour férié le 8 mars, en adoptant un texte présenté par la majorité de gauche, composée du parti social-démocrate (SPD), du parti de gauche (Die Linke) et des Verts.

Ces derniers mois, le conseil municipal réfléchissait à la création d’un jour férié et de nombreuses propositions étaient sur la table. Le maire SPD, Michael Müller, s’était prononcé en faveur du 18 mars, correspondant au printemps des Révolutions en 1848 tandis que la gauche radicale Die Linke optait pour le 8 mai, date de la capitulation nazie en 1945.

À Berlin, la Journée internationale des droits des femmes devient un jour férié. Crédit image : Shutterstock / FranciscoMarques

Finalement, les conseillers municipaux de gauche ont trouvé un terrain d’entente sur la date du 8 mars, qui correspond à la Journée internationale des droits des femmes depuis 1977. Par ailleurs, le 8 mai 2020 sera aussi férié pour célébrer le 75 anniversaire de la chute du régime nazi.

Si la création de ce jour férié le 8 mars est une belle initiative, par rapport à sa portée symbolique, elle suscite néanmoins des critiques du côté de la Chambre de commerce et d’industrie de Berlin. En effet, ce jour férié pourrait coûter 160 millions d’euros à la ville selon le directeur général de la Chambre, Jan Eder.

Le 8 mars est déjà un jour férié dans des dizaines de pays, notamment en Afrique et en Asie.

À lire aussi

Comments

Leave a Reply