L’objectif du gouvernement d’atteindre 100 % de plastique recyclé en 2025 passera par la mise en place progressive, à partir 2019, d'un système de bonus-malus pour convier la population à acheter des produits fabriqués avec du plastique recyclé.

C’est Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique et sous la tutelle de Nicolas Hulot, qui l’a annoncé dans un entretien au Journal du dimanche. La France lance un grand plan pour favoriser le plastique recyclé.

Le gouvernement français veut arriver à 100 % de plastique recyclé d'ici à 2025. Crédits : Shutterstock/ITTIGallery

« Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l’une fabriquée en plastique et l’autre non, la première sera moins chère », a confié au JDD Brune Poirson. Dès 2019, les produits en plastique seront plus chers que les produits en plastique recyclé.

« Nous devons allons déployer un système de bonus-malus allant jusqu’à 10 % du prix des produits (…) il sera activé dès 2019 et nous le ferons monter en puissance », a-t-elle expliqué.

En 2025, le gouvernement aimerait ainsi arriver à un taux de 100 % de plastique recyclé. C’était d'ailleurs l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron.

S’ajoutent à ce système une baisse de la TVA sur le recyclage et la hausse de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes), comme l’avait annoncé Édouard Philippe dans le courant du mois d’avril.

Des nouvelles méthodes de collectes

Brune Poirson a expliqué que de nouvelles méthodes de collectes seraient mises en place, comme « uniformiser la couleur des poubelles », ou « clarifier l’étiquetage » grâce à la mise en place d’un logo d’ici 2020 « qui dira si un produit a vraiment été fabriqué avec du plastique recyclé ou s’il est recyclable ». Ces nouvelles méthodes devraient permettre de « créer des automatismes » pour les consommateurs, a souligné la secrétaire d’État. Pour autant, le gouvernement ne veut pas se lancer tête baissée dans ces nouvelles réformes, car « il y a des territoires qui ont de très bons systèmes de collecte. En allant trop vite nous risquerons de tuer des comportements déjà vertueux », avoue cette dernière.

L’autre grand changement sera la disparition des produits à usage unique, comme les pailles et les bâtonnets en plastique. « Nous préciserons la liste des produits à usage unique que nous voulons interdire » début 2019, affirme Brune Poirson. Ainsi la suppression des « usages superflus ou substituables sera mise en œuvre d’ici au 1er janvier 2020 », poursuit-elle.

Pour le moment, aucun « calendrier » n’a été transmis. « Nous ne pouvons pas le faire du jour au lendemain », se justifie Brune Poirson.

Recyclage des emballages en plastique en Europe : la France à la traîne par rapport à ses voisins européens. Crédits : AFP / Simon MALFATTO

La France n’est pas un pionnier en matière de recyclage de plastique. En effet, selon une étude de « 60 millions de consommateurs », aujourd’hui seulement 25 % du plastique est recyclé. La France a une marge de progrès importante dans ce domaine. En Europe, nous sommes l’un des plus mauvais élèves en matière de recyclage des emballages plastiques.

À lire aussi

Comments

Leave a Reply